La démographie de la région
ITASY
Abritant 3,2% de la population nationale, une grande partie des habitants de l’ITASY occupe le district d’Arivonimamo (40,9%).
L’autre partie sise au chef-lieu de la région, Miarinarivo. Par ailleurs, le taux d’alphabétisation au sein de la région est un des meilleurs du pays (81,5%), ce qui lui confère un bon niveau d’instruction. Région à vocation agricole, l’agriculture est l’activité regroupant le plus de travailleurs sur le territoire
Climat : Chaude et humide à partir du mois d’Octobre au mois d’Avril, fraîche et sèche le reste de l’année.
Relief : Presence de massifs assez eleves
3.2
Part de la population de la région
81.5
Taux d'alphabétisation
Les infrastructures de la région
ITASY
Distance entre les villes
88,2 % des communes ont leur chef-lieu situé à plus de 11 km du chef-lieu du district
Transport routier
7 coopératives de transport
Puissance fournie pour l’électricité
1.122.392 kWh
capacité d’eau fournie
1.694.400 m3
Activités économiques
ITASY
Un secteur largement développé
Subsistant en tant que principale activité au sein de la région, l’agriculture y est une pratique prospère résultant de grandes terres fertiles. D’ailleurs, 24.407 ha de terrains restent encore à exploiter. Dans cette pratique, le mode de fertilisation le plus utilisé est l’engrais organique. En ce qui concerne la méthode adoptée, la méthode semi mécanisée est la plus prisée au sein de deux districts, celui d’Arivonimamo, quant à lui, priorise la méthode traditionnelle.

Types de cultures à pratiquer

Riz irrigué : génère un rendement de 5,26 t/ha

Riz pluvial :  génère un rendement de 2,41 t/ha

Manioc : génère un rendement de 10,59 t/ha

Maïs : génère un rendement de 2,28 t/ha

Pomme de terre : génère un rendement de 13,92 t/ha

Patate douce : génère un rendement de 7,94  t/ha

Haricot : génère un rendement de 7,94 t/ha

Voandzou : génère un rendement de 1,83 t/ha

Arachide : génère un rendement de 1,20 t/ha

Ananas : génère un rendement de 16,58 t/ha

Tomate : génère un rendement de 17,69 t/ha

Canne à sucres : génère un rendement de 45,18 t/ha

Un secteur qui tend à être développé
L’élevage de volaille est la pratique regroupant le plus de cheptels (550 000 cheptels) au sein de la région. Avec 170.623 cheptels, l’élevage bovin prospère également sur le territoire. Les districts d’Arivonimamo et de Miarinarivo sont ceux regroupant la plupart de ce type de cheptel. Les cheptels porcins et ovins sont également importants au sein de la région, dont une majeure partie en est groupée au sein du district de Soavinandriana. D’ailleurs, tous les districts de la région bénéficient désormais de cliniques, de vétérinaires et de services de déparasitages de cheptels.
Un secteur à haut potentiel
Regroupant 51 lacs et 58 rivières, la région ITASY arbore un grand potentiel en pêche en eau douce. Secteur bien développé, trois formes de pêches y sont observées, dont la pêche sauvage en eau douce, la rizipisciculture et la pisciculture. La rizipisciculture est la forme de pêche la plus abondante au sein des communes. D’ailleurs 62,75% des communes la pratiquent. La pisciculture (45,1%) et la pêche en eau douce (27,51%) s’en suivent. Par sa potentialité dans la pêche, la région possède une grande variété de poissons : carpe royale, black bass et tilapia figurent en tant que principaux produits halieutiques au sein de la zone. Ainsi réputés pour ses produits de pêches, touristes et visiteurs locaux figurent en tant que consommateurs principaux.
Un secteur appelé à se développer
Tous les districts bénéficient du réseau de téléphonie mobile. Couverts par les trois principaux opérateurs de Madagascar (Orange, Telma, et Airtel), 89% de la région ITASY sont couverts en réseau 3G et 6% par le réseau 4G. En ce qui concerne la fibre optique, la région Miarinarivo figure en tant que principale bénéficiaire de son installation. Le secteur de la télécommunication est ainsi appelé à se développer vu le large potentiel qu’offre la région ITASY.
Une région à vocation touristique
Avec ses paysages typiques, la région ITASY regorge de parcs naturels et touristiques prompts à la découverte. Des patrimoines historiques, culturels y sont regroupés et participent au développement du secteur du tourisme. Ces sites touristiques attirent anthropologues et historiens des quatres coins du pays. Geysers d’Analavory, la chute de la Lily, l’îlot de la Vierge, le Grand lac Itasy et le lac Antaboaka offrent aux visiteurs de la région un séjour inoubliable, nichés entre lacs et paysages rocheux. La pêche et les ressources halieutiques deviennent source d’attraction de la région pour les visiteurs locaux et touristes. Des infrastructures hôtelières de qualité étoilé et Ravinala sont prêtes à accueillir tous les touristes. Attractive dans son ensemble, la région ITASY bénéficie d’une office régional du tourisme ITASY (ORTITASY).
Un secteur participant au développement de la région
Principalement monopolisé par l’artisanat, les activités de transformation de la région s’orientent vers les branches suivantes, dont : les transformations de bois, de fibres, de cornes et de coquillages, le textile et la confection, la lapidairerie et bijouterie, et le travail de métaux. Regroupant 363 unités, la branche du textile et de la confection représente l’activité qui génère le plus de revenus au sein de la région. Disposant d’une grande surface de sol volcanique sur son territoire, la région ITASY excelle, en outre, dans les travaux de pierre et garantissent à cet effet leur commercialisation. Pierre soignante et décoratrice, la commercialisation de cette dernière participe au développement du territoire. Par ailleurs, la région ITASY excelle également dans la production d’huiles essentielles, notamment l’huile essentielle d’hélichryse mâle, l’huile essentielle de gingembre et l’huile essentielle de vétiver.
Région à vocation commerciale
La plupart des communes (86%) disposent de places de marché, dont 79,1% sont situées sur un lieu aménagé. En ce qui concerne la commercialisation des produits phares de la région, la vente en gros (35,3%) est principalement priorisée par les commerçants de la région. La vente aux consommateurs (23,5%) et aux intermédiaires (11,8%) s’ensuivent. Les 118 collecteurs dans les produits agricoles avec et 34 collecteurs dans la filière halieutiques et d’eau douce, participent à l’émancipation du secteur commercial sur le territoire.
Potentiels économiques
ITASY
Annuaire

Découvrez les entreprises de la région et constituez vous votre réseau d’affaire

Pour aller plus loin…
Notre équipe est disponible pour vous fournir des informations et vous guider pour vos investissements à Madagascar