La démographie de la région
VAKINANKARATRA
Découvrez tout le potentiel de la région VAKINANKARATRA!
Deuxième pôle industriel de la grande île, Antsirabe est la capitale de la région VAKINANKARATRA. Pour ce qui est de la répartition de la population, 7,8% de la population nationale se situe sur le territoire, dont la plupart demeure du milieu rural (78,7%). Estimé à un taux de 81,50%, le taux d’alphabétisation au sein de la région gagne plus de points par rapport à l’ensemble du pays. Niveau d’instruction moyen en général, la population bénéficie d’un taux de qualification primaire (71,6%) et secondaire (8,9%).
Climat : Tropical
Relief : 19 250 km²
Part de la population de la région
7.8%
Taux d'alphabétisation dans la région
81.50%
Taux de qualification primaire
71.6%
Taux de qualification secondaire
8.9%
Les infrastructures de la région
VAKINANKARATRA
Opportunités de loisirs dans la région
151 terrains de sport, plusieurs salles de spectacle et divers jardins
Infrastructures sanitaires
49 CSB1, 108 CSB2, 3 CHD I, 2 CHD II, 157 maternités et 8 soins dentaires
L’accès à la plupart des communes de la région
41.2%
Puissance fournie pour l'électricité
20 communes en ont accès, 3 communes font usage des sources thermiques
Capacité d'eau fournie
591 mille m3
Service financier
Des compagnies d’assurance (14,3%), des banques (28,6%), des microcrédits et des caisses d’épargne (14,3%)
Activités économiques
VAKINANKARATRA
L’avancement de l’agriculture au sein de la région VAKINANKARATRA
L’incroyable aptitude du sol à s’adapter à tout type de plantation, l'abondance de l’eau sur le territoire et l’adaptation du climat à la pratique de l’agriculture ont fait de la région VAKINANKARATRA le principal bassin de la production de légumes dans la grande île. La pratique de l’agriculture pour la plupart des communes de la région est surtout à vocation commerciale.

Toutes les cultures de bases représentées par les fruits (74,4%), les racines et tubercules (82,6%), les légumes (83,7%)  et les légumineuses (97,7%) font figure de celles qui occupent une place très importante dans la pratique de l’agriculture à but lucratif.

La culture de légumes, notamment la carotte et la pomme de terre, prennent une grande place dans le secteur de l’agriculture. De quantité, de qualité et à bas prix, les légumes de la région font figure d’attraction pour les consommateurs ou pour les potentiels créateurs d’entreprises étant dans le secteur agroalimentaire.

Par la suite, les cultures de céréales s’ensuivent à un taux de 73,3%.

Par ailleurs, la région dispose de 641 barrages hydro-agricoles fonctionnels répartis respectivement entre les divers districts. Ces barrages représentent les 18% de ceux existant dans le pays.

En ce qui concerne l’espace cultivable sur la région, 120 000 ha de terrain appellent à être exploités.

L’élevage, au coeur de l’activité de la région
Secteur relativement développé et fréquemment pratiqué au sein de la région, l’élevage occupe une place importante dans le développement du secteur économique. Compte tenu de son importance, le nombre d’éleveurs se multiplie, comptant maintenant dans les environs de 78000 têtes répartis entre les divers districts.

Egalement réputée pour ses produits laitiers, la région de Vakinankaratra a une capacité de production de 30.000.000 litres de lait. Première productrice de lait à Madagascar, la région prime dans la qualité et la quantité de ce produit. En tant que matière première, le lait fait également figure d’attraction pour les divers activités de transformations au sein de la région (le fromage, le yaourt…)

En ce qui concerne les divers types d’élevages, l’élevage porcin est la pratique la plus observée au sein de la région (10%). L’élevage de volailles (5,3%) et l’élevage bovin (5,1%) s’aperçoivent d’un ménage à un autre, mais leurs pratiques ne sont pas assez souvent constatés.

Pour ce qui est du moins pratiqué, le cheptel ovin n’est que de 2,1% et le caprin à 0,1%, mais également présent sur le territoire.

Un secteur qui tend à être développé
Grâce à l’abondance des rivières, des fleuves et des cours d’eau, la région de la ville d’eau pratique trois formes de pêche : la pêche en eau douce (36,1%), la rizipisciculture (18%) et la pisciculture (16,5%).

Région à vocation commerciale, la pratique de la pêche en eau douce est surtout réalisée à des fins commerciales. Les investissements dans la professionnalisation de la pêche n’attend qu’à y être développés.

Comment évolue le secteur de la télécommunication au sein de la région?
La communication s’est exponentiellement évoluée dans la région, et ce, grâce à l’innovation technologique qui s’est instaurée sur l’ensemble du territoire malgache.

L’accès au service de la télécommunication au sein de la région est d’ailleurs accès sur quelques volets, dont: le réseau de téléphone fixe (66,3%), le réseau de téléphonie mobile (79,1%), l’accès à l’internet (7%) le BLU (17,4%) et les cybercafés (3,5%).

Desservis par les trois principaux opérateurs de la grande île (Orange, Telma et Airtel), la qualité du réseau sur le territoire est assez bonne. D’ailleurs, 76% des communes de la région sont couverts par le réseau 3G et 23% par le réseau 4G.

L’expansion des activités touristiques et industrielles sur le territoire a également propulsé au lancement de la fibre optique.

Source : Artec 2018

L’expansion du tourisme au sein de la région
Source d’eau minérale et thermale participent à l’amplification du secteur touristique au sein de la région. Eau soignante et miraculeuse, son exploitation persiste jusqu’à présent et fait figure d’attraction pour les visites touristiques. D’ailleurs, des personnes illustres en sont toujours autant fascinées. Premier pôle industriel de Madagascar, la région de VAKINANKARATRA tire avantage de cette caractéristique pour ouvrir ses portes aux visites d’industrie. Autrement, ces diverses visites contribuent au développement du secteur du tourisme industriel.

D’autre part, la région possède également une grande potentialité en matière d’artisanat. Produit artisanal en bois, en pierre précieuse et semi-précieuse, en cuir, en fibres végétales (autrement connu par les raphias, sisals), en soie et matière textile, en corne de zébu et tant d’autres sont à découvrir.

Secteur du tourisme en pleine expansion, 4 Offices Régionales du tourisme Vakinankaratra (ORTVA) ont été installées à Antsirabe.

Outre l’industrie et l’artisanat, des sites culturels comme les massifs d’Ankaratra et d’Ibity, les lacs Tritriva, Andraikiba et Andranobe participent également à l’émancipation du tourisme.

Compte tenu de ce développement, la région a renforcé ses infrastructures hôtelières. Capacité d’accueil satisfaisant, la région a en sa disposition 11 hôtels de catégorie étoile, 33 de catégorie Ravinala et 27 hôtels de toute autre catégorie. En tout, 1002 chambres sont donc sur les lieux.

Un secteur participant à l’amplification de la région
Les activités de transformation de la région se penchent sur 9 axes phares. La décortiquerie occupe la place la plus importante en matière de productions unitaires dans ces activités, autrement 156 répartis dans toutes les communes. La menuiserie et scierie s’en suivent également avec 100 unités de production. Les travaux métalliques, le textile et la confection, la lapiderie et bijouterie etc participent également aux activités de transformation de la région.

De grandes compagnies renommées, notamment la société STAR et SOCOLAIT, ont également leur usine de fabrication située au sein de la capitale de la région.

La région est également dotée de potentialités en matière de production d’huile essentielle, notamment l’huile de VETIVER et l’huile de HELICHRYSE MALE. Cette activité figure parmi les principales activités de transformation de la région.

Région à vocation commerciale
Le marché occupe une place très importante pour la population de Vakinankaratra. D’ailleurs, la plupart des communes de VAKINANKARATRA possèdent des marchés (90,7%). Pour ce qui est des marchés aménagés, 72,1% des communes en disposent.

Le système de commerce reste toujours à peu près les mêmes : grossiste, intermédiaire et vente en détail. Ceci dit, les collecteurs et grossistes sont remarqués être les principaux clients de la région soit 74,2% des produits agricoles sont achetés par ces derniers. Pour ce qui est des intermédiaires, leurs achats constituent les 12,9% des produits agricoles de la région. La vente aux consommateurs rassemble également les 12,9% des produits agricoles.

Potentiels économiques
VAKINANKARATRA
Annuaire

Découvrez les entreprises de la région et constituez vous votre réseau d’affaire

Pour aller plus loin…
Notre équipe est disponible pour vous fournir des informations et vous guider pour vos investissements à Madagascar